Bienvenue sur Prechemoi.com.   Click to listen highlighted text! Bienvenue sur Prechemoi.com. Powered By GSpeech



French Dutch English German Italian Portuguese Spanish Swahili

La prise en compte des enfants dans l’annonce de l’Évangile par l’Église

  • Published: Tuesday, 24 November 2015 09:10
  • Hits: 1400

Les modèles

On peut repérer dans la pratique des Églises deux modèles, qui sont en fait deux pôles, car il est peu probable que beaucoup d’Églises adoptent strictement ces modèles dans la pratique. 

• Le modèle « évangélisateur » : les enfants sont en gros comme des personnes extérieures à l’Église, mais qui seraient « parmi nous » ; comme ils sont petits, on ne les a pas vus entrer… mais ils sont là ; et donc il faut les évangéliser, car ils sont inconvertis ; le but étant qu’ils prennent une décision. L’enseignement des enfants est axé sur l’individuel et l’existentiel : ma situation devant Dieu, la prise de conscience de cette situation, ce qu’on considère comme les étapes de la conversion, de la décision. 

• Le modèle qu’on pourrait appeler « réformé » : les enfants font partie de la famille ecclésiale, ils vont spontanément y trouver leur place ; on sait à peu près combien de temps il leur faut ; jusque-là, il faut les instruire, puis ils deviendront des membres d’Église comme les autres.

Le premier modèle, « évangélisateur », ne prend pas suffisamment en compte la situation réelle des enfants qui sont dans l’Église. Les enfants de l’Église ont cette particularité par rapport à d’autres d’apprendre de l’intérieur. Ils sont comme cet enfant, en Matthieu 18, que Jésus fait entrer dans le cercle de ses disciples (v.2). Sauf que ça ne dure pas un instant : ça dure toute la croissance ! Les enfants grandissent au milieu du cercle des disciples ; les chrétiens les regardent grandir ! Ce n’est pas une situation tragique, bien au contraire. Mais c’est quand même une situation particulière. Lorsqu’on les évangélise, ces enfants ne vont pas entendre le message : « venez vous joindre à nous », parce qu’ils sont déjà dedans. Mais ils vont entendre : « montrez que vous faites partie de notre groupe » ; dans le pire des cas : « prouvez-le ! ». Dans le meilleur des cas, « devenez comme nous ». La deuxième difficulté de ce premier modèle, c’est qu’il adopte une conception trop restreinte de ce qu’est l’évangélisation, conçue seulement comme le passage d’un statut à un autre, comme une décision individuelle.

Le deuxième modèle, « réformé », ne prend pas assez en compte la réalité de ce qu’est l’être humain : du coup, les enfants quittent l’Église ; je l’ai vu assez souvent dans les Églises qui suivent ce genre de modèle, avec une foule de jeunes de ma génération : on franchit les étapes prévues, puis on obtient le « brevet » qui permet de partir. L’engagement personnel n’a pas pu se produire. Les données bibliques montrent bien qu’il ne suffit pas de savoir. La culture biblique est très importante, mais elle ne fait pas le chrétien ! L’Évangile pose à chacun, d’une manière ou d’une autre et à de nombreuses reprises, la question de la foi et de l’engagement. Il ne permet pas qu’on reste à distance : le choix est indispensable et tous les choix ne se valent pas. L’Évangile ne souhaite pas non plus qu’on se fasse des illusions sur soi-même : il ne suffit pas de parler en chrétien ni de jouer au chrétien…

Ce sont, répétons-le, deux pôles ; les Églises, pour la plupart, n’adhèrent pas simplement à l’un de ces deux pôles, mais se situent quelque part entre les deux.

Dans la même catégorie

Qui est en ligne

We have 129 guests and 4 members online

No event in the calendar
December 2019
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Heure d'Ouverture en ligne:

Monday
19:00 - 00:00
Tuesday
19:00 - 00:00
Wednesday
19:00 - 00:00
Thursday
19:00 - 00:00
Friday
19:00 - 00:00
Saturday
12:00 - 22:00
Sunday
09:00 - 00:00


Articles:
Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech